Description

L’halitose ou la mauvaise haleine est le fait d’avoir une haleine dont l’odeur est incommodante et difficile à supporter pour l’entourage.
Bien que la mauvaise haleine soit un problème de santé mineur, elle peut cependant représenter une source de stress et un handicap social.

Causes

Dans la majorité des cas, l’halitose est due aux aliments ingérés. L’ail, l’oignon, certains épices, un régime alimentaire riche en matières grasses et en viandes conduisent à une mauvaise haleine.
Dans certains cas, le fait de sauter des repas, la faim, le jeûne et les régimes à basses calories peuvent également provoquer une halitose.
Les facteurs suivants peuvent aussi provoquer une halitose :

  • le tabac;
  • l’alcool;
  • les dentiers;
  • une affection des gencives ou une maladie parodontale qui déchausse les dents et qui crée des poches dans les gencives;
  • la respiration par la bouche en raison d’une tuméfaction des végétations adénoïdes ou des amygdales;
  • des infections buccales ;
  • des maladies systémiques, telles que le diabète, les maladies hépatiques ou les troubles rénaux ;
  • un brossage des dents déficient ou un usage irrégulier du fil de soie dentaire;
  • les rhinites et sinusites chroniques ;
  • les hormones ; pendant l’ovulation et la grossesse, les taux élevés d’hormones augmentent la production de plaque dentaire, qui colonisée par des bactéries peut provoquer une haleine nauséabonde.

Certains médicaments peuvent aussi favoriser une mauvaise haleine parce qu’ils assèchent la bouche ou réduisent le flux de salive.

Ce sont entre autres :

  • les antidépresseurs ;
  • les antihistaminiques ;
  • les antipsychotiques ;
  • les décongestionnants ;
  • les médicaments contre l’hypertension.

Une halitose peut être le symptôme de maladies plus sérieuses tels que :

 

Symptômes

Il n’existe pas de symptômes en tant que tel étant donné que dans les cas de mauvaise haleine, la personne concernée en général ne le sait pas.
En effet, l’organisme étant immunisé contre ses propres odeurs, la plupart du temps la personne souffrant d’halitose ne le saura pas directement ou immédiatement.
En général, l’on vous le dira ou vous le sentirez au comportement des autres quand vous parlez trop près.

 

Traitement et Prévention

Il faut s’attaquer dans un premier temps aux causes locales à travers une bonne hygiène bucco-dentaire et des visites régulières chez le dentiste.
Quand la mauvaise haleine est créée par des pathologies respiratoires, l’altération des fonctions d’évacuation gastrique, l’insuffisance hépatique ou rénale, il convient de traiter l’état pathologique sous-jacent.

Quelques conseils pour éviter la mauvaise haleine.

• brossez-vous les dents 3 fois par jour et utilisez du fil dentaire 1 fois par jour;
• nettoyez votre langue avant de vous coucher en la raclant avec une spatule buccale en plastique ou en la frottant doucement;
• évitez l’haleine de faim en prenant vos repas à des heures régulières. Prenez le temps de manger et évitez de sauter des repas;
• dégagez votre nez et vos sinus;
• stimulez votre flux de salive avec des agrumes (des oranges et des citrons) ou avec des bonbons ou de la gomme à mâcher sans sucre, contenant de l’acide citrique;
• mangez davantage d’aliments riches en fibres. Mâchez des légumes fibreux comme le persil pour stimuler le flux de votre salive;
• buvez au moins 8 verres d’eau par jour afin d’humidifier votre bouche et de contribuer à l’élimination des bactéries responsables des mauvaises odeurs;
• consommez moins de tabac, d’alcool et de café;
• demandez à votre médecin ou à votre pharmacien de vérifier si vos traitements génèrent des problèmes de sécheresse de la bouche susceptibles de causer une mauvaise haleine.

Cliquez ici pour consulter tous nos thèmes Santé.